Aptitude à l’utilisation : Des tests utilisateurs de 24h pour le cœur artificiel de CARMAT

Afin de maximiser les chances d’adhésion d’un DM complexe par les utilisateurs et d’anticiper les erreurs d’utilisation, il convient de mener des tests de longue durée dès le début de la conception. C’est ce qu’ont fait les ergonomes de UseConcept lors de l’évaluation formative du cœur Carmat.

Le cœur artificiel Carmat est un dispositif médical dont le but est de fournir une solution pérenne aux patients souffrant d’insuffisance cardiaque terminale, sans traitement alternatif du fait de la pénurie d’organes humains en bon état. Le dispositif est composé :

  • D’une prothèse,
  • D’une console de soin hospitalier (CSH) permettant de piloter la prothèse lors de l’implantation et d’en assurer le suivi,
  • D’un système portable composé d’une console patient et de batteries assurant le contrôle du système et l’alimentation électrique mobile.

En vue de tester des améliorations apportées sur le système portable, d’en renforcer la sécurisation et d’améliorer le confort associé à son utilisation, l’entreprise Carmat a souhaité effectuer une évaluation auprès d’utilisateurs.

Afin de répondre à ce besoin, la société lilloise UseConcept a réalisé des tests utilisateurs longue durée de 24h auprès de participants représentatifs des utilisateurs finaux et de deux membres du personnel Carmat. En effet, au vu des objectifs d’amélioration du confort et du renfort de la sécurisation, le choix de faire des tests de 24h était le plus pertinent pour éprouver au maximum le dispositif dans des conditions variées d’utilisation réelle.

Un appartement reconstitué

Ainsi les locaux de UseConcept ont été aménagés afin de recréer un environnement au plus proche de la réalité avec des pièces d’habitation (salon, cuisine…), et des moyens de contrôle (caméras, régie avec glace sans tain…). Comme tout patient implanté du cœur Carmat, les participants ont d’abord été formés à l’utilisation du dispositif avant de réaliser le test utilisateur.

Il était indiqué aux participants :

  • Qu’ils seraient accompagnés d’un ergonome tout au long de la journée, comme s’ils passaient celle-ci avec un accompagnant.
  • Qu’ils étaient responsables du système pour les prochaines 24h (gestion des alarmes et des batteries).

Du matin au soir, les participants ont été amenés à effectuer diverses actions allant du montage d’un meuble à la prise d’une douche, en passant par la préparation d’un repas et un déplacement en transports en commun.

Sous l’œil des caméras

Lors des tests, des membres de la société Carmat étaient présents en régie pour observer chaque participant à l’aide d’un dispositif de 5 caméras installées à divers endroits dans les locaux, afin de ne pas perturber l’utilisateur dans l’exécution de ses tâches. Pour les activités extérieures, des caméras avaient été mises en place dans la voiture utilisée pour les tests et au domicile du participant. Pour la partie nuit, un carnet a été remis aux participants dans lequel il leur a été demandé d’indiquer tout événement (alarme, changement de batterie) survenu mais aussi leur ressenti. Si le participant n’a pas eu le réflexe d’indiquer les événements, ceux-ci ont pu être retracés grâce aux enregistrements caméras ainsi qu’à l’analyse des log système au sein de la console de contrôle.

Une source d’amélioration

Cette étude a permis à Carmat d’obtenir des ressentis d’utilisateurs objectifs après un usage dans des situations variées. La présentation des vidéos en interne a induit des modifications sur le système permettant une amélioration de certains éléments afin d’augmenter le confort utilisateur. Pour chaque activité, l’ergonome qui a suivi l’utilisateur a indiqué si une erreur d’utilisation avait été rencontrée ou non. De leur côté, les participants ont rempli un questionnaire d’évaluation subjectif (évaluation de chaque composant et piste d’amélioration). Les tests longue durée semblent donc essentiels lors de la conception de dispositifs pour lesquels l’utilisateur est en constante interaction avec ces derniers dans des environnements et activités variés. Cela permet notamment d’avoir des ressentis sur le confort et sur l’adéquation entre le dispositif conçu et le quotidien des utilisateurs.

Déposez un commentaire

Votre adresse mail n'est pas enregistrée